recherche-action 

 

 

 

Les recherche-actions se déclinent au travers d'expérimentations et de travaux collectifs, sous la forme d'études, d'observations, de concertation, ou d'appel à participation. 

Leurs cheminement engagent une circulation et une mise en relation des savoirs au service d'une valorisation des pratiques.

 

Notre enjeu est méthodologique , il vise une transformation hiérarchique et relationnelle du cadre de travail. par le biais de la co-construction, Il oblige à la fabrication de boîtes à outils, chaque fois être augmentées par des retours sur expérience et leurs mises en partage, des temps d'observation, d'analyses et de transferts de compétences. 

Nous menons ces processus coopératifs dans le but de co-produire des savoirs sur les pratiques qui nous entourent,  avec des partenaires issus d'un réseau national, européen et international. Ces acteurs proviennent des champs artistiques et culturels, mais aussi de la recherche (principalement sciences sociales, arts et architecture..), et d'autres secteurs professionnels ou sont des amateurs partageant les mêmes centres d’intérêts. 

 

Nos questionnements visent en particulier les mécanismes de production de sens ; les défis du décloisonnement (fabrication du transdisciplinaire et du trans-sectoriel dans les pratiques professionnelles) ; l'enjeu de la "décolonisation" de nos actions, de nos récits et de nos représentations (mécanismes de domination raciale,de classe, de genre, de norme....etc). 

Nous faisons ainsi le choix de concevoir et d'initier des cadres permettant :

  • d'élaborer une observation et un accompagnement  prospectif, basé sur l'évaluation qualitative des pratiques culturelles  et artistiques mises en lumière notamment par une application des droits culturels

 

  • de concevoir des dispositifs de coopération inter et transculturels (expérimentation et recherche- action) visant la fabrication  de connaissances et une meilleure fluidité de la circulation entre des savoirs dits "savants" et  ceux plus vernaculaires

 

  • d'agencer des espaces de réflexion et de débat, d'élaboration et d'expression de la pensée, (tout format d’édition), s'appuyant sur la mobilisation, la contribution, l'engagement, le partage des expériences et la capacité transformatrice de l'art